Questions fréquentes

Parmi les symptômes les plus fréquents, on peut relever : un essoufflement à l’effort ou repos, une douleur thoracique au repos ou à l’effort, des palpitations, des pertes de connaissance, des malaises, des syncopes, des maux de tête, des « grosses jambes », un cholestérol trop élevé, des antécédents cardiologiques familiaux, etc.

L’hypertension artérielle fragilise les parois artérielles en les rigidifiant progressivement. De plus, elle aggrave le risque d’accumulation du mauvais cholestérol dans les parois. Enfin, le cœur est obligé de lutter contre cet excès de tension. Pour cela, il se muscle, il y a aggravation de l’épaisseur du myocarde progressivement, constitution d’une hypertrophie myocardique qui peut conduire à l’installation d’un dysfonctionnement du cœur et à l’apparition d’une insuffisance cardiaque.

Chez le sujet âgé, c’est la composante systolique (le premier chiffre) de la pression artérielle qui est la plus étroitement associée au risque cardiovasculaire. Ceci explique pourquoi cette pathologie cardiovasculaire, souvent asymptomatique, doit être traitée afin d’en éviter les complications que sont l’insuffisance rénale par altération des vaisseaux rénaux, l’AVC par fragilisation des artères cérébrales et l’insuffisance cardiaque par hypertrophie myocardique.

Une personne est hypertendue lorsque la pression artérielle reste constamment supérieure ou égale à 140/90.

Les complications de l’hypertension artérielle vont toucher 5 organes ; à savoir : le cerveau, les yeux, les reins, les vaisseaux sanguins et le cœur.

Oui, à partir de 50 ans ou plus tôt dans le cas d’une pratique de sport « intense ».

Oui, à partir de 40 ans, un bilan cardiaque ponctuel est utile. Si vous êtes porteur d’un facteur de risque, par exemple une histoire familiale avec antécédents cardiaques, infarctus jeune, taux de cholestérol élevé, hypertension, etc ; un bilan vers 40 ans est souhaitable.

Non, continuez à prendre vos médicaments comme d’habitude.

Ne fumez pas, mangez équilibré, surveillez votre poids et si vous le pouvez, soyez actif physiquement.

Non, mais il vaut mieux ne pas venir à jeun.

Non, le personnel soignant est tenu au secret professionnel et n’est pas autorisé à donner des renseignements par téléphone.